Lettre à 2020

Chère 2020,

Tu as commencé tellement festivement, avec mes personnes préférées à mes côtés et là, ta fin approche rapidement, apparemment, finalement.



C’est moi ou tu as eu l’humeur d’une montagne russe toute ta durée? Tu as fait passer le temps tantôt à toute vitesse, tantôt tellement péniblement.Tu m’as rendue tellement triste et en colère, mais aussi tellement heureuse et inspirée. Tu m’as fait voir toute l’obscurité dont les humains sont capables, mais aussi toute la lumière qu’ils peuvent irradier. Tu m’as fait pleurer, rire, tomber, me relever, essayer, sacrer, désespérer, souhaiter, partager, connecter…


Chère 2020,

tu n’as pas été facile, mais honnêtement, y a-t-il vraiment une année qui l’est à 100%? Tu nous as mis en pleine face des problèmes importants que nous refusions de voir, et auxquels nous avions trop peur de faire face. Tu as mis une embûche aussi immense que la planète sur notre route, nous plongeant dans un genre de néant duquel on doit maintenant se sortir un peu à l’aveugle, sans trop savoir où on va, ni ce qui nous attend. Tu as fait frémir les uns, débattre les autres, éteindre certains, raviver d’autres, crier beaucoup et rire quand même.


Mais au fond, n’est-ce pas déjà ce qu’est fondamentalement l’expérience humaine? Une montagne russe d’épreuves, de hauts, de bas, d’apprentissages, d’averses, de soleil, de changements. 2020, tu as simplement déchaîné ce périple qu’est d’être humain sur la planète Terre. De façon très intense, et pas douce du tout, mais tu n’avais pas le choix, je pense. Comment aurions pu finalement ouvrir nos yeux et voir l’immensité des dommages que nous humains avons nous-même créés, si ce n’est avec une épreuve radicale?


2020, je ne souhaite pas t’oublier, comme d’autres seraient peut-être tentés de le faire. J’ai envie de me souvenir de toi et de bâtir sur ce que tu nous lègues. J’ai envie de créer de la lumière à partir des cendres que tu laisses derrière.


Chère 2020,

J’ai envie de te laisser partir doucement en te remerciant sincèrement.

Merci pour la résilience que tu m’as appris que j’avais.

Merci pour les larmes, les crises et les prises de conscience qui en ont résultées.

Merci pour les magnifiques humains que tu as mis sur mon chemin.

Merci pour le courage que tu m’as demandé d’avoir.

Merci pour les avancées technologiques qui m’ont permises de me sentir connectée.

Merci pour avoir fait éclater la digue qui maintenait de grands problèmes systémiques dans l’oubli.

Merci pour les opportunités.

Merci pour les changements que tu nous forcent à accepter.

Merci pour les pauses.

Merci pour les introspections et les moments de silence.

Merci de m’avoir donnée du temps pour apprendre à m’aimer.


2020, merci pour tout.

Câlins,

Andy L.